Les jolis garçons de Delphine de Vigan

Titre du roman: Les jolis garçons
Auteur: Delphine de Vigan
Date de sortie: 10 février 2010
Editeur: Le livre de poche
Total de pages: 160
Genre: Nouvelles, romance
Prix: 6,70 € lien ici ou 6,49 € lien ici


Résumé:
«Prenez un homme qui aime les femmes, le corps des femmes surtout. Il a une quarantaine d'années, il est beau mais fatigué. Prenez une femme qui aime les hommes, la peau des hommes mais pas seulement. Elle va avoir trente ans, elle est jolie quand elle y prête attention, parfois on se retourne sur elle, on la dévisage, parfois elle est grise, on ne la voit pas. Trois hommes dans la vie d'Emma. Trois rencontres sur des musiques différentes, basses et douloureuses, rieuses et légères, hantées par un même motif : l'illusion. Combien de fois faut-il rejouer la fable pour être capable de s'en défaire ?»


Avis:
Cette auteure est l'une de mes favoris. Mais j'avoue que c'est loin d'être un coup de coeur. Pour résumer, c'est l'histoire d'Emma qui va avoir 30 ans et qui tombe amoureuse trois fois. Les hommes n'ont aucun point commun, mais Emma se comporte toujours de la même manière. Elle s'oublie... Elle s'imagine vivre une histoire passionnante, vivre avec la personne toute sa vie. Mais non, elle vit dans l'illusion.

Je n'ai pas réussi à m'attacher à Emma. Emma est certes jolie et intelligente, je ne la comprends pas. Pour la première histoire avec son premier amour, Mark Stevenson, je n'ai pas tout compris. Elle vit une relation illusoire. Pour comprendre, je crois qu'il faut le vivre. Pour ma part, cela m'a mise mal à l'aise. Pour Ethan Castor et Milan Mikaev, j'ai accroché plus facilement. Emma a su dès le départ que l'histoire était impossible, mais a quand même tenté sans mettre les sentiments. Elle se disait amoureuse, mais son comportement ne le montrait pas. Sur les trois histoires, j'ai préféré celui de Milan Mikaev. C'est une histoire qui m'a énormément touché, car elle a dû vivre dans l'ombre de Milan. Elle a tenté le tout pour le tout que cette histoire fonctionne quitte à voir déformer sa vie à la seule fin de mettre Milan au-devant de la scène. Elle a su quand il fallait s'arrêter.

Les trois histoires ont pour thème l'illusion. Dans chacune des histoires, on voit qu'Emma se perd dans ses histoires d'amours. On sort de l'image de la femme belle, avec un beau corps et un désir. On redécouvre une facette d'elle : une femme raisonnable qui cherche à vivre des expériences même si parfois, on peut voir qu'elle peut à tout moment flancher. 

Je n'ai pas aimé le livre. Je ne pense pas que ce soit l'écriture de Delphine de Vigan, car elle reste une des préférées. Je pense que le thème ne me plait pas. Pour lire et apprécier un livre, j'ai besoin d'avoir ce lien avec le personnage : pour m'identifier à lui, le comprendre. L'apprécier ou pas est un autre point. Je n'ai rien eu avec Emma. Je n'ai pas pu m'identifier à elle, car ses actions et ses réactions sont à l'inverse des miennes. Par exemple, je ne peux pas envisager une histoire d'amour avec un homme marié ou m'effacer pour que mon homme soit sur le devant de la scène. Elle oui... Je ne dis pas que c'est un mauvais livre, car c'est loin de la vérité. C'est un bon livre, avec une bonne plume et un bon sujet (l'illusion), mais ce livre n'est pas fait pour moi. J'ai entendu dire qu'il fallait pour tous les goûts... Je tiens donc à prendre ma revanche plus tard et voir si mon avis reste le même ou pas...

Livres lus du même auteur: 

Commentaires