La maison du bord de mer de Larème Debbah

Titre du roman: La maison du bord de mer
Auteur: Larème Debbah
Date de sortie: 19/09/2019
Editeur: Librinova
Total de pages: 262
Genre: Thriller
Prix: 14,90 € lien ici ou 1,99 € lien ici


Résumé: 
« Deux femmes dont le destin va être bouleversé, par des secrets, des mensonges, des trahisons. Une disparition incompréhensible. Une réalité inconcevable. La vie peut nous paraître belle et sournoise, délicate et destructrice, exceptionnelle et tragique. Comment rester rationnel face à ces irruptions inattendues qui nous arrachent à nos êtres chers ? Comment réagir et donner un sens à ce que nous ne pouvons concevoir ? Comment apprendre à revivre, à sourire lorsque le pire s’abat sur nous ? Parce que dans le fond, la vie est belle, quoi qu’elle puisse nous réserver. »

Avis: 
Je tiens à remercier Netgalley pour cet envoi. Pour résumer, deux couples vivent heureux dans leur ménage. Enfin, heureux est un bien grand mot… Rachel a un travail qui lui prend du temps et une grande ambition. Son compagnon est père au foyer. Il élève leurs jumeaux par choix et non par contrainte. Chloé est psychiatre et maman de deux enfants elle aussi. Son mari travaille dans le social. Il aide des jeunes défavorisés et va jusqu’à même s’attacher à eux. Il en oublie parfois ses propres enfants. Leur point commun? Leurs enfants se connaissent, car ils sont scolarisés dans la même école. Il suffit d’un jour, d’une décision (ou dans ce livre-là, plusieurs décisions, pour que le destin dérive…)

Dans cette histoire, je me suis beaucoup attachée aux personnages féminins. J’ai admiré Rachel pour sa force de caractère et son besoin de pardonner. Quant à Chloé, j’ai aimé son besoin d’aider les gens, quitte à mettre son couple entre parenthèses. Chloé veut aider Rachel malgré les circonstances. Ce lien d’amitié qui, au début, était improbable, voire impossible, est rendu possible grâce aux deux femmes et à leurs caractères (je ne vous en dis pas plus…)

Je n’ai pas été surprise par la fin, car en lisant le livre, on comprend que ça ne peut que se terminer d’une seule façon. Je l’ai beaucoup aimé à en verser une petite larme.

L’auteure, Larème Debbah, parle dans ce roman, d’un sujet assez délicat. Elle l’a su y mettre beaucoup de sensibilité. Elle a su donner à Rachel, le pouvoir du pardon, car ce n’est jamais facile de pardonner quelqu’un… Elle nous a montrés que le pardon est toujours possible et que l’amitié peut être improbable, mais pas impossible. J’ai aimé sa plume, son histoire et son style. Je n’ai pas vu défiler les pages et à la toute fin, j’avais encore l’histoire dans ma tête. Je dirais que c’est un coup de coeur…

Commentaires

Larème Debbah a dit…
Bonjour,
Un grand merci pour votre retour !
Belle journée à vous et prenez soin de vous !
Amicalement,
Larème