Ceux qu'on aime de Victoria Hislop

Titre du roman: Ceux qu'on aime 
Auteur: Victoria Hislop
Date de sortie: 10 octobre 2019
Editeur: Les escales
Total de pages: 496 
Genre: Historique. 
Partenariat: Netgalley
Prix: 22,50 € lien ici ou 14,99 € lien ici

Résumé:
"Athènes, 1941. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Grèce, après avoir été libérée de l'occupation allemande est ruinée et le pays devient le théâtre d'une guerre civile. 
Révoltée par les injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s'engager dans l'armée communiste et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, pour défendre ses droits et sa liberté.
Quand elle est emprisonnée sur l'île de Makronisos, Themis doit prendre une décision qui la hantera à jamais pour protéger ceux qu'elle aime.
Au crépuscule de sa vie, Themis prend conscience qu'il faut parfois rouvrir certaines blessures pour en guérir d'autres, et lève enfin le voile sur son passé tourmenté."

Avis: 
Je viens de finir le roman... Et je dois dire que je suis sous le choc. D'où mon retard de quelques heures sur la chronique... J'ai eu du mal à rentrer dans le roman. Vraiment eu beaucoup de mal. Mais une fois que le roman démarre, je n'ai simplement pas réussi à lâcher le livre des mains. En une journée, j'ai lu les deux tiers du livre.

J'ai énormément apprécié le roman. J'ai beaucoup appris sur l'histoire de la Grèce pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Je suis tombée amoureuse de la Grèce et je compte bien y retourner. Lire ce livre m'a montré que la Grèce a énormément subi et perdu à cause des grands pays tels que l'Allemagne et les États-Unis. Mais écrire un article relatant des faits historiques ne m'intéresse pas. Ce livre l'explique beaucoup mieux.

C'est l'histoire d'une famille qui vit à Athènes. Tout va bien dans leur ville. Quand la guerre éclate, l'économie s'effondre, emportant toute la famille. Les parcours prennent des tournures différentes. On suit la vie de Themis, qui est alors jeune quand la guerre éclate. Elle n'a besoin que de l'école pour être heureuse. Mais chaque événement va la conduire à prendre une décision. Je vous laisse le plaisir de le lire. J'espère que vous ressentirez le même plaisir que moi !

Je m'identifie assez à Themis. Benjamine de sa famille, elle est assez solitaire et transparente. Elle est protégée par son entourage, surtout par sa grand-mère. Elle est courageuse et prend du caractère au fil des pages. Je ne peux pas mais l'envie de vous dire ce qui m'attire chez elle me brûle les lèvres, ou devrais-je dire les doigts. Je suis tout simplement en admiration sur sa vie. 

J'ai été bluffé par son livre et par sa manière d'écrire. Elle connaît aussi bien la Grèce, comme si elle avait vécu à cette époque. Je sais qu'elle est passionnée par ce pays, mais elle a dû mener les recherches pour faire ce roman. Chaque détail, chaque ville et chaque élément lié aux guerres ont été repris dans le même contexte. On pourrait se dire qu'elle a été touchée de près ou de loin à cette histoire. Je compte m'intéresser à cette auteure de très près. Si vous voyez des chroniques par la suite parlant de ces romans, ce serait normal.

Parlons de mon ressenti sur la fin... La fin, j'ai été scotchée et en fermant le livre, je me suis dit que je n'avais pas perdu ma journée. Elle est juste géniale comme tout le livre. Cette chronique est assez courte, mais je ne peux pas en dire autant que je le voudrais pour ne pas vous casser ce plaisir. Alors lisez-le... 

Je remercie Netgalley France de m'avoir envoyé ce livre. Sans quoi je ne l'aurais jamais lu. C'est un coup de coeur. Lisez-le et dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires.